Elon Musk fait dire de ne pas se fier aux nombreux dessins qu’on trouve en ligne et qui tentent d’intrerpréter de quoi aura l’air le pickup tout électrique qui doit être présenté bientôt par Tesla.

LA PRESSE

«Le Cybertruck ne ressemble à rien de ce que j’ai vu qui circule sur internet», a-t-il écrit sur Twitter. «Il ressemble plus à un transporteur de troupes blindé du futur». 

DESSIN TIRÉ DE L'INTERNET

Musk dit que sa camionnette ne ressemble pas à ça.

La photo qu’on a mise en ligne est celle d’un transporteur de troupe blindé Renault VAB (Véhicule blindé avant) 6X6. Ce serait surprenant que le cybercamion Tesla ressemble vraiment à ça, mais ça donne une idée de la comparaison que semble vouloir faire Musk.

Peut-être le Cybertruck est-il plus carré que les dessins qu’on voit en ligne.

DESSIN TIRÉ DE L'INTERNET

Musk dit que sa camionnette ne ressemble pas à ça non plus.

Musk distille des bribes d’information, de petits indices, sur son compte Twitter depuis quelques temps, à l’approche du dévoilement, qui devrait avoir lieu en novembre.

Prise électrique 240 V ? Grosse benne ? Hayon-escalier ?

Récemment, il avait écrit que sa camionnette électrique pourrait avoir une suspension à air, une prise 240 V pour les corps de métiers (comme les soudeurs) qui ont des outils requérant une tension plus élevée que le 120 V habituel, et un hayon articulé s’abaissant jusqu’au sol pour donner plein accès à la benne.

PHOTO TIRÉE DE L'INTERNET

Ce dessin reproduit une image montrée par Elon Musk lors de la présentation de deux autres futurs modèles Tesla. On reconnait un pickup Ford F-150 dans la benne surdimensionnée d'une éventuelle camionnette Tesla, qui a ci-haut une certaine ressemblance avec le transporteur de troupes blindé sud-africain Buffel (voir photo suivante).

Parlant de benne, il a aussi montré un dessin montrant une camionnette munie d’une benne surdimensionnée. Et il a aussi vanté le couple et la capacité de remorquage de ce futur camion. 

Même si le Cybertruck est dévoilé bientôt, toutes ces caractéristiques prometteuses mettront du temps à arriver sur la route, puisque sa production ne commencera pas avant que l’assemblage en grande série du VUS Modèle Y ait atteint sa vitesse de croisière.

Pour fins de comparaison, rappelons qu’avec le Modèle 3, il a fallu environ deux ans pour que Tesla atteigne un niveau de production élevé et Tesla n’a pas encore tout à fait atteint la cadence de 100 000 unités par trimestre.

PHOTO WORLDOFTANKS.RU

Ce transporteur de troupes blindé sud-africain Buffel (ci-haut en version benne ouverte) est peut-être celui auquel pense Elon Musk.