La Supra s'attaque à des rivales bien établies. Voyons comment elle se compare à elles.

Éric LeFrançois Éric LeFrançois
Collaboration spéciale

AUDI TT RS

Prix : 73 600 $

PHOTO FOURNIE PAR AUDI

L’Audi TT RS représente la plus redoutable rivale de la Supra.

La direction d’Audi l’a confirmé, la TT ne connaîtra pas de descendance. La production de ce modèle s’arrêtera donc, mais la firme aux anneaux refuse de dire en quelle année. Vraisemblablement pas avant 2021-2022, selon nos sources. Cela dit, la déclinaison RS représente sans doute la plus redoutable rivale de la Supra. Armée d’une mécanique cinq cylindres de 394 ch, la TT RS signe des temps d’accélération et de reprise supérieurs à ceux de la japonaise. Le tempérament de son moteur est sans doute plus pointu et pas aussi feutré que celui du six-cylindres de la Supra, mais il répond aux attentes. En outre, l’allemande a l’avantage d’offrir, de série, un rouage intégral qui lui permet d’affronter toutes les routes, et ce, peu importe le temps qu’il fait.

PORSCHE CAYMAN

Prix : de 63 700 $ à 113 800 $

PHOTO FOURNIE PAR PORSCHE

La Porsche Cayman est LA référence pour les ingénieurs qui ont mis au point la Supra chez Toyota.

Dans le cadre de la mise au point de la Supra, les ingénieurs de Toyota et de Gazoo Racing (GR), son antenne sportive, ont toujours considéré la Porsche Cayman comme étant LA référence. À défaut d’avoir le même prestige que la marque allemande et de s’afficher à un prix de départ aussi attractif, la Supra a le mérite d’offrir un équipement autrement plus complet et des performances plus élevées. En fait, pour rivaliser en performances pures avec la Supra, il faut impérativement se tourner vers la déclinaison S (78 600 $) et l’assaisonner de plusieurs et coûteuses options.