Le groupe automobile japonais Toyota et son homologue de l’électronique Sharp se sont associés à un organisme soutenu par le gouvernement du Japon afin de développer une Prius dont l’autonomie est « infinie ».

Alain McKenna Alain McKenna
Collaboration spéciale

Cet objectif ambitieux vise plus concrètement à trouver les bonnes technologies pour rendre les véhicules électriques plus efficaces. Le fruit de cet effort concerté est encore loin du but, mais semble tout de même prometteur.

À l’aide de 1100 capteurs de la taille d’une carte de crédit logés sur son toit et son capot, un prototype de Prius modifié peut ainsi parcourir 56 km sans avoir à être branché pour faire le plein. C’est peu, mais c’est beaucoup plus que les 6 km ajoutés par le toit solaire vendu en option au Japon sur la Prius Prime.

Le groupe automobile concède que ça ne signifie pas qu’on verra une telle technologie sur le marché de façon plus répandue dans un avenir prévisible, mais du côté de Sharp, on indique avoir amélioré de près de 50 % l’efficacité des capteurs solaires grâce à ce partenariat. Cette amélioration aura des bénéfices ailleurs que dans l’automobile, promet le groupe nippon.