La berline étant une espèce menacée, il faut bien que les amateurs de décapotables aient une alternative. Volkswagen a dévoilé le petit VUS Cabriolet T-ROC, imitant ainsi Land Rover et son Range Rover Evoque décapotable. 

LA PRESSE

PHOTO VOLKSWAGEN

Le T-ROC n’est pas distribué en Amérique du Nord, mais sa version décapotable donne une idée de ce que Volkswagen pourrait faire ici avec son nouveau petit VUS qui sera bientôt assemblé à l’usine mexicaine de Puebla, pour les Amériques et les autres marchés hors Europe de Volkswagen.

Le Cabriolet T-Roc doit remplacer dès 2020 la Golf et la Beetle décapotables en Europe. Il sera construit en Allemagne, à l’usine VW-Osnabrück.

PHOTO VOLKSWAGEN

Outre la capote en toile, il y a au moins deux différences avec le T-ROC ordinaire : deux portes au lieu de quatre et le hayon est remplacé par un malle arrière ornée d’un becquet qui censé donner une allure sportive à ce véhicule très carré.

Parlant de capote, un moteur électrique l’abaisse en 9 secondes et on peut faire cette manoeuvre si on roule à 30 km/h ou plus lentement. En cas de capotage, des arceaux de sécurité télescopiques se déploient à l’arrière.

Ils ne font pas l'unanimité

Les petits VUS décapotables sont de drôles de chimères et leur esthétique est beaucoup moins évidente que celle des berlines décapotables. Le Ranger Rover cheveux-au-vent n’est pas un grand succès commercial, mais il s’en vend apparemment assez pour que Land Rover continue de le faire. La rumeur veut que BMW se laisse tenter et s’essaie aussi avec son X2. 

PHOTO VOLKSWAGEN

Pour en revenir au VUS que Volks prépare pour l’Amérique du Nord, on n’en sait pas grand-chose hormis qu’il aura une ligne comparable à celle de l'intermédiaire Atlas, mais en plus petit. Ce serait un modèle d’entrée, un cran sous le Tiguan dans la hiérarchie Volkswagen.

Plusieurs observateurs pensent qu’il s’agit d’un VUS lancé en Chine sous le nom de Tharu et présenté à des concessionnaires sud-américains sous le nom de Tarek. Voici la photo, on vous laisse décider si vous l'imaginez en décapotable.

PHOTO VOLKSWAGEN

Le Tarek/Tharu, qui aura sans doute un autre nom ici.

Tharu est le nom d’un groupe ethnique du Népal et Tarek est un prénom arabe, en plein le genre de noms exotiques affectionnés par Volks (Touareg, Tiguan. Touran, Routan, Sharan, etc).

Mais les Américains ont eu de la difficulté à retenir ces noms et parions sur quelque chose de classique, peut-être un bon vieux dieu grec comme Atlas, qui porte le monde sur ses épaules. S’il vient en version décapotable, pourquoi pas Éole, le dieu du vent, ou Hélios, le dieu du soleil ?