Volkswagen a dévoilé le prototype tout électrique ID Space Vizzion. 
Elle est un cas particulier au Salon de l’auto de Los Angeles, étant la la seule familiale. D’ailleurs, les nouveaux modèles de ce type de voiture sont rares comme la barbe de pape. 

LA PRESSE

Jadis reine des banlieues, la familiale est en disgrâce en Amérique du Nord. L’automobiliste du Nouveau Monde n’en a plus que pour les VUS et les pickups. Tellement que Volkswagen a présenté l’ID Space Vizzion comme un amalgame «combinant des éléments du multisegment et de la familiale».  

PHOTO DAMIAN DOVARGANES, AP

La Volkswagen ID Space Vizzion au Salon de l'auto de Los Angeles. Remarquez les minces rectangles tactiles qui remplacent les poignées de porte.

En réalité, en un coup d’oeil, on voit bien qu’il s’agit d’une familiale. Elle est plus élancée que la Subaru Outback, l’autre modèle qui joue sur l’ambiguité multisegment-familiale. Elle semble avoir la même taille que la défunte Dodge Magnum, quoique plus haute. Et elle est assurément la grande soeur de la familiale surélevée Volkswagen Alltrack.

UNE AUTRE AUTO SANS POIGNÉES DE PORTE

Allant plus loin que Tesla et Ford (avec le Mustang Mach-e), Volks n’a pas mis de poignée sur les portes de l'ID Space Vizzion. Elles sont remplacées par des diodes électroluminescentes tactiles qu’on n’a qu’à toucher pour que les portes s’ouvrent, animées par des actuateurs électriques.

PHOTO SAISIE D'ÉCRAN YOUTUBE

Avec les deux portes droite ouvertes, on voit les deux diodes électroluminescentes tactiles qui remplacent les poignées de porte.

Et comme Ford, qui a mis dans le Mach-e un écran tactile de 15,5 pouces plus gros que celui du Modèle 3 (15 pouces), Volks a mis dans la ID Space Vizzion un écran de 15,6 pouces, oui, un dixième de pouces de plus que celui du Mach-e.

PHOTO VOLKSWAGEN

Volks a mis dans la ID Space Vizzion un écran de 15,6 pouces.

On l’a écrit hier dans ces pages, mais répétons que la Tesla Modèle S demeure le champion du gros écran, avec une véritable télé verticale de 17 pouces.

Le moteur électrique de 275 ch de l’ID Space Vizzion, alimenté par une batterie de 82 kWh, fait tourner les roues arrière, mais Volks dit d’emblée que les designers de la Space Vizzion ont prévu l’ajout d’un second moteur électrique de 100 ch au-dessus de l’essieu avant, pour lui conférer le rouage intégral.

PHOTO DAMIAN DOVARGANES, AP

La voiture n’est pas une babiole de salon de l’auto, faite pour faire jaser, promet Volkswagen, elle pourrait être produite : le constructeur allemand décrit l’ID Space Vizzion comme une «voiture de série potentielle» destinée à l’Europe, la Chine et à l’Amérique du Nord. 

En Europe, sûrement. Ici en Amérique du Nord ? Les irréductibles de la familiale en seraient heureux, mais on le croira quand on verra une ID Space roulant dans la rue, banquette arrière abaissée, avec un divan au complet dans la soute à l’abri de la pluie.

PHOTO VOLKSWAGEN

L’ID Space Vison est le 7e prototype basé sur la plateforme électrique MEB de Volkswagen.

Si cela arrive, parions que la spacieuse configuration quatre places aura été remplacée par un arrangement cinq-places plus pratique et plus usuel. À ce sujet, Volks dit qu'il serait possible de mettre une troisième rangée de deux petits sièges rétractables dans la soute à bagages. Mais pour le Salon de Los Angeles, les designers ont mis deux planches à roulettes électriques dans l'espace prévu pour les sièges rétractables. L'idée étant qu'on les charge en même temps que la bagnole et qu'on peut se promener en ville une fois casée dans un stationnement.

SAISIE D'ÉCRAN YOUTUBE

Pour le Salon de Los Angeles, Volks a mis deux planches à roulettes électriques dans l'espace prévu pour la troisième rangée de deux sièges rétractables.

Elle a une autonomie de 480 km selon la norme nord-américaine EPA, en partie grâce à son faible coefficient de traînée, seulement .24. Mais justement, on peut se demander si la voiture de série qui suivra le prototype sera aussi aérodynamique. Volks explique que la résistance à l’air est réduite, en partie. par son futuriste pare-choc alvéolé, qui dirige l’air sur les côtés et au-dessus du capot singulièrement bas. 

PHOTO LUCY NICHOLSON, REUTERS

On peut douter que ce parechoc alvéolé survive dans la version finale de l'auto de série qui sera peut-être lancée sur le marché.

Or, souvenez vous que le prototype ID avait un parechoc du même genre, qui avait disparu quand l’ID.3 de série a été présentée.

Si la même chose arrive à la familiale électrique de Volks, il faudra voir dans quelle mesure une aérodynamique moins fluide réduira l’autonomie.

L’ID Space Vison est le 7e prototype basé sur la plateforme électrique MEB de Volkswagen; au moins deux sont assurés de devenir des modèles de série, soit la berline à hayon ID.3 et le VUS ID Crozz.