Tentant de faire oublier la saga du « dieselgate », le groupe Volkswagen compte dévoiler le mois prochain une Golf à moteur turbodiesel qui sera à la fois « significativement » plus puissante et plus propre que ses prédécesseurs. Juré, craché.

Alain McKenna Alain McKenna
Collaboration spéciale

On en saura plus sur la fiche technique de cette Golf turbodiesel dans le cadre de l’exposition automobile de Genève, début mars. Entre-temps, Volkswagen a confirmé que le moteur de sa compacte à hayon aurait droit à une double injection d’une solution d’urée appelée AdBlue, qui réduira ses émissions d’oxyde d’azote à un niveau qui en ferait « un des plus propres sur la planète ». On verra bien.

Et on le verra de loin, seulement, car rien ne dit si cette Golf GTD sera vendue en Amérique du Nord, où le scandale des moteurs diesel truqués a fait particulièrement mal au groupe allemand.