(Stockholm) Volvo Cars, le constructeur automobile suédois propriété du chinois Geely, a annoncé mercredi vouloir diminuer de 40 % son empreinte carbone pour chaque véhicule fabriqué d’ici 2025 dans le cadre d’une stratégie visant à être climatiquement neutre d’ici 2040.

Agence France-Presse

« Ce plan représente des actions concrètes en ligne avec l’accord de Paris sur le climat de 2015, qui vise à limiter le réchauffement climatique à “1,5 °C par rapport à l’ère préindustrielle »,  a expliqué le groupe dans un communiqué.

Pour parvenir à ces objectifs, le groupe avait déjà annoncé que les voitures électriques compteraient pour 50 % de ses ventes d’ici 2025.

D’ici là, il entend aussi réduire de 25 % les émissions de CO2 liées à l’ensemble de ses activités ainsi qu’à sa chaîne d’approvisionnement mondiale, et prévoit d’équiper ses nouveaux véhicules de 25 % de plastiques recyclés.

PHOTO AGENCE DE PRESSE TT, VIA REUTERS

Le PDG de Volvo, Hakan Samuelsson, au bureau de Volvo à Stockholm, en juillet 2017.

« Nous aborderons ce que nous pouvons influencer, en appelant nos fournisseurs et le secteur de l’énergie à nous rejoindre dans notre objectif pour un avenir climatiquement neutre », a déclaré le PDG de Volvo, Håkan Samuelsson, cité dans le communiqué.

En 2017, le groupe a annoncé qu’il ne lancerait plus que des nouveaux modèles électriques ou hybrides à compter de cette année, promettant la « fin historique » des véhicules équipés seulement d’un moteur à combustion.

Il s’agit du premier grand constructeur à prévoir d’électrifier tous ses modèles et à se fixer une feuille de route pour l’abandon progressif du moteur à combustion interne, un siècle et demi après son invention.