Source ID:935913; App Source:MVtoAUTO

Conduire sans permis... légalement !

Non ce n'est pas une plaisanterie, même si cela semble impensable. On peut... (Photo: Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Photo: Bernard Brault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jacques Duval
monvolant.ca

Non ce n'est pas une plaisanterie, même si cela semble impensable. On peut conduire une automobile sans permis et une telle échappée au gros bon sens ne se déroule pas dans un pays du tiers-monde, mais bel et bien chez nos chers cousins de l'Hexagone.

Évidemment, il y a des addendas à cette légalisation. Les VSP ou «voitures sans permis» doivent répondre à des critères stricts se rattachant à leur motorisation, leur format, leur poids et leur conducteur.

 

Par exemple, on peut conduire ces voiturettes appelées «quadricycles» légers (véhicule à 4 roues avec moteur) sans permis, mais on ne peut le faire si l'on possède un permis de conduire ordinaire qui a fait l'objet d'une suspension. Les personnes nées avant le 1er janvier 1988 peuvent prendre le volant de ces voitures sans avoir à se soumettre à un examen quelconque. Pour les jeunes, l'âge minimum est de 16 ans et les candidats doivent posséder un certificat de sécurité, rien de plus.

 

Quant à la voiture elle-même, elle ne doit pas excéder 2,95 mètres de longueur, peser plus de 350 kg et n'abriter sous son capot qu'un moteur d'une cylindrée n'excédant pas 500 cm3 ou un demi-litre. Si la puissance excède 5,6 chevaux, le moteur doit alors être bridé pour respecter une limite de vitesse de 45 km/h, ce qui leur interdit l'accès aux voies rapides. C'est en raison de leurs faibles dimensions et d'une puissance réduite que ces véhicules sont associés à des cyclomoteurs, échappant ainsi à la législation du permis de conduire.

Baptisées VSP, les voiturettes sans permis de conduire... (Photo Jacques Duval, collaboration spéciale) - image 2.0

Agrandir

Baptisées VSP, les voiturettes sans permis de conduire sont nombreuses en Europe. Celle-ci est une Chatenet Speedino, un coupé sport à toit découvrable.

Photo Jacques Duval, collaboration spéciale

Coûteux joujoux

 

En France, le marché des VSP est relativement important avec au moins trois constructeurs d'envergure, dont un qui possède un nom fort connu dans les milieux de la course automobile. C'est la marque Ligier, qui a longtemps porté les couleurs de la France dans les Grands Prix de Formule Un.

 

Les deux autres producteurs sont Aixam et Chatenet, qui proposent notamment un petit coupé sport, baptisé Speedino, qui peut se transformer en cabriolet. Le seul hic est que ces microvoitures tout de même de petite série coûtent relativement cher, soit de 10 000 à 15 000 euros, ce qui représente 16 000 à 24 000$.

 

On peut toutefois se consoler en se disant que l'on économise en évitant d'avoir à payer un permis de conduire ou des contraventions pour vitesse excessive...




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2018

Jeep - Cherokee 2018

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box
image title
Fermer
image title
Fermer