Source ID:; App Source:

Ford veut «faire cuire» ses autos pour enlever l'odeur de char neuf

L'odeur caractéristique des véhicules neufs vient de composés chimiques... (Photo Ford)

Agrandir

L'odeur caractéristique des véhicules neufs vient de composés chimiques qui se dégagent des colles, vinyles et simili-cuirs qui achèvent de sécher dans l'auto. Ci-haut, l'intérieur du prototype Lincoln Aviator.

Photo Ford

Denis Arcand
La Presse

Bien des Nord-Américains adorent l'odeur typique des voitures neuves, mais les Chinois, apparemment, non. Ford a déposé une demande de brevet pour un procédé permettant d'éliminer cette odeur. C'est un dispositif branché au système de chauffage qui permettrait aux acheteurs olfactivement distincts de «faire cuire» l'auto (c'est l'expression utilisée par l'Ovale bleu) dans le but de faire disparaître l'odeur.

C'est ce que nous apprend le quotidien Detroit Free Press, qui cite la demande de brevet trouvée sur le site de l'Office américain des brevets et marques.

Les Chinois ont peut-être raison de ne pas aimer cette odeur : elle vient de composés chimiques qui se dégagent des colles, vinyles et simili-cuirs qui achèvent de sécher dans l'auto.

La demande de brevet de Ford donne assez de détails pour qu'on sache que le dispositif serait installé seulement dans les voitures semi-autonomes et autonomes que Ford se prépare à lancer. Le client n'aimant pas l'odeur n'aurait qu'à appuyer sur une commande et la voiture serait programmée pour aller se stationner au soleil, moteur et chauffage en marche, fenêtres entrouvertes, jusqu'à ce que la chaleur élimine l'odeur en accélérant le séchage. Les composés chimiques seraient expulsés par les fenêtres.

Ordinateur de bord, capteurs et thermomètres

L'ordinateur de bord utiliserait les thermomètres extérieur et intérieur pour déterminer quand les conditions météo seraient optimales pour enclencher le «procédé de remédiation olfactif» Ford. À ce moment, la voiture irait se garer toute seule au soleil et elle saurait quand l'odeur a disparu grâce à divers capteurs mesurant la qualité de l'air.

Selon le sondage de qualité initiale JD Power-Chine 2018, plus de 10 % des propriétaires chinois de nouvelles voitures se sont plaints de cette odeur tant appréciée de ce côté-ci du Pacifique. Comme la Chine est le principal marché automobile mondial, c'est un pourcentage assez élevé pour que Ford se penche sur la question.

Une façon facile d'enlever l'odeur lui permettrait d'acquérir un avantage concurrentiel appréciable dans l'Empire du Milieu et des narines sensibles.




Recherche

la boite:1602537:box;tpl:auto_300_recherche.tpl:file;
image title
Fermer
image title
Fermer