Source ID:; App Source:

La voiture autonome bientôt en Bourse?

Une voiture autonome Cruse, une coentreprise de General... (Photo Cruse Automation)

Agrandir

Une voiture autonome Cruse, une coentreprise de General Motors et Honda.

Photo Cruse Automation

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alain McKenna

Collaboration spéciale

La Presse

L'Internal Revenue Service (IRS), l'agence du revenu américaine, songe à détendre ses conditions pour permettre à de grandes entreprises de créer de nouvelles sociétés en vue de les inscrire en Bourse, le tout sans payer d'impôt. Cette mesure aurait un impact dans l'ensemble de l'économie, mais dans le secteur automobile, ce sont surtout les constructeurs ayant récemment créé des filiales spécialisées dans la conduite autonome qui pourraient en bénéficier.

En attendant d'atteindre leur objectif à long terme d'éliminer les accidents la route, ces filiales ont surtout permis à des sociétés comme Ford et General Motors de créer de la valeur rapidement pour leurs actionnaires, rappelle à ce propos RBC Marché des Capitaux, qui a publié une note à ce propos la semaine dernière, qui ajoute Alphabet (la maison-mère de Google) à sa liste. « Si Alphabet décide d'inscrire Waymo à la Bourse, ça deviendra rapidement un sérieux concurrent aux autres acteurs de l'industrie automobile », observe Joseph Spak, analyste pour RBC.

Si GM inscrit sa filiale GM Cruise en Bourse (dont la valeur est évaluée à 11,5 milliards US), ou si Ford en fait de même avec sa propre filiale, Argo AI, ça risque non seulement d'accélérer la mise en marché de leur technologie de conduite autonome, mais ça pourrait aussi inciter les autres grandes sociétés automobiles à devenir actionnaires à leur tour de ces sociétés, afin de partager cette même technologie, conclut l'analyste torontois.




Recherche

la boite:1602537:box;tpl:auto_300_recherche.tpl:file;

Nouvelles les plus populaires

 
image title
Fermer
image title
Fermer