Source ID:; App Source:

Byton : un écran-vidéo large comme une télé de salon

  • L'écran vidéo de 48 pouces du M-Byte fait toute la largeur de la planche de bord. Comme si ce n'était pas assez distrayant, le conducteur a un autre écran de 7 pouces sous le nez, monté directement dans le volant. (photo REUTERS)

    Plein écran

    L'écran vidéo de 48 pouces du M-Byte fait toute la largeur de la planche de bord. Comme si ce n'était pas assez distrayant, le conducteur a un autre écran de 7 pouces sous le nez, monté directement dans le volant.

    photo REUTERS

  • 1 / 9
  • La partie info-divertissement destinée au passager (sur la moitié droite de l'écran) est bien visible par le conducteur. (Photo Byton)

    Plein écran

    La partie info-divertissement destinée au passager (sur la moitié droite de l'écran) est bien visible par le conducteur.

    Photo Byton

  • 2 / 9
  • Byton avait déjà montré ce tableau de bord lors du Salon de l'auto de Los Angeles en novembre dernier (ci-haut). À l'époque, il avait moins retenu l'attention parce que présenté comme un prototype. Byton a indiqué dimanche que le M-Byte de production en sera équipé. À première vue, celui montré dimanche est un brin moins massif. (REUTERS)

    Plein écran

    Byton avait déjà montré ce tableau de bord lors du Salon de l'auto de Los Angeles en novembre dernier (ci-haut). À l'époque, il avait moins retenu l'attention parce que présenté comme un prototype. Byton a indiqué dimanche que le M-Byte de production en sera équipé. À première vue, celui montré dimanche est un brin moins massif.

    REUTERS

  • 3 / 9
  • Le M-Byte, lors de son apparition à Las Vegas dimanche. (REUTERS)

    Plein écran

    Le M-Byte, lors de son apparition à Las Vegas dimanche.

    REUTERS

  • 4 / 9
  • Benoît Jacob, le chef du design chez Byton, parle de l'écran de 48 pouces du M-Byte, dimanche au CES de Las Vegas. (REUTERS)

    Plein écran

    Benoît Jacob, le chef du design chez Byton, parle de l'écran de 48 pouces du M-Byte, dimanche au CES de Las Vegas.

    REUTERS

  • 5 / 9
  • L'intérieur du M-Byte a fait sensation dimanche à Las Vegas au premier jour du CES. People (AP)

    Plein écran

    L'intérieur du M-Byte a fait sensation dimanche à Las Vegas au premier jour du CES. People

    AP

  • 6 / 9
  • Byton avait dévoilé le prototype du M-Byte lors du Salon de l'auto de Los Angeles le 27 novembre. (REUTERS)

    Plein écran

    Byton avait dévoilé le prototype du M-Byte lors du Salon de l'auto de Los Angeles le 27 novembre.

    REUTERS

  • 7 / 9
  • Byton avait dévoilé le prototype du M-Byte lors du Salon de l'auto de Los Angeles le 27 novembre. (REUTERS)

    Plein écran

    Byton avait dévoilé le prototype du M-Byte lors du Salon de l'auto de Los Angeles le 27 novembre.

    REUTERS

  • 8 / 9
  • Byton avait dévoilé le prototype du M-Byte lors du Salon de l'auto de Los Angeles le 27 novembre. (REUTERS)

    Plein écran

    Byton avait dévoilé le prototype du M-Byte lors du Salon de l'auto de Los Angeles le 27 novembre.

    REUTERS

  • 9 / 9
Denis Arcand
La Presse

Le Suédois Volvo a construit sa réputation sur la sécurité. Le constructeur chinois Byton, lui, mise sur l'infodivertissement embarqué. 

Dimanche, lors du premier jour du Consumer Electronics Show de Las Vegas, Byton a présenté l'intérieur de son premier modèle de production, le M-Byte tout électrique, et la première chose qui vous saute aux yeux, c'est l'écran de 48 pouces qui fait toute la largeur du tableau de bord. La deuxième, c'est l'écran de 7 pouces au beau milieu du volant.

Le prototype M-Byte, tel que montré au Salon... - image 1.0

Agrandir

Le prototype M-Byte, tel que montré au Salon de l'auto de Los Angeles en novembre dernier . Photo Reuters

Il y en a un troisième --de 8 pouces-- au bas de la console centrale.  

Ces écrans font partie d'un système d'infodivertissement appelé «expérience partagée» (Shared Experience Display, ou SED) qui semble bien distrayant pour le conducteur (une collision frontale constitue aussi une expérience partagée). 

Cet écran aussi large qu'un télé de salon semble un brin moins énorme, à première vue, que celui qui avait été montré au Salon de l'auto de Los Angeles dans un prototype. Cette fois, c'est officiel, Byton affirme vouloir l'installer pour vrai dans les modèles qu'il veut commencer à assembler en 2020.

Avaler du Ritalin avant de partir ?

La moitié gauche du grand écran affiche les instruments, les informations de bord et les commandes tactiles servant à la conduite du M-Byte, mais aussi les images des rétro-caméras. 

La moitié droite de l'écran SED est censée être réservée à la personne côté passager pour se connecter à Skype, regarder Blue Moon ou jouer à Fortnite. Mais le conducteur ou la conductrice l'a quand même presque sous les yeux et on lui souhaite une capacité d'attention au dessus de la moyenne surtout si la personne à droite aime le cinéma XXX ou les vidéos de Ken Block.

Byton semble avoir au moins une certaine conscience du problème potentiel et a interdit la programmation du GPS et du SED directement sur le grand écran. Pour le GPS, le conducteur doit utiliser l'écran tactile au milieu du volant et c'est là que la carte apparaît. Mais encore là, placer un iPad-mini au centre du volant semble une mauvaise idée en termes de sécurité. Les designers ont installé cet écran juste au dessus du coussin gonflable du volant, ce qui est peut-être un message de prudence ou encore la preuve que le designer en chef de Byton, le Français Benoît Jacob, a un sens de l'ironie très développé.

Un troisième écran tant qu'à y être

Pour activer les commandes du SED (la partie info-divertissement, à droite du grand écran), il faut aller sur le petit écran tactile de 8 pouces monté entre les deux sièges, en bas de la console centrale. En théorie, c'est censé restreindre cette tâche au passager, mais ça sera bien tentant pour le conducteur aussi surtout si personne n'est assis à sa droite.

Le constructeur chinois dit que ce système multi-écrans est permis sur son marché national mais il est permis de se demander comment réagiront les autorités routières nord-américaines lorsque Byton demandera l'homologation nord-américaine du M-Byte en prévision de son lancement, prévu pour la fin 2020.

Rappelons que les innovateurs chinois ont souvent de drôles d'idées pour les équipements automobiles. Une compagnie électronique a déjà proposé un projecteur tête-haute projetant les conversations Skype sur le pare-brise --directement devant le conducteur--, tandis qu'une autre voulait placer un écran tactile occultant tout le rétroviseur et sur lequel l'automobiliste pouvait jouer au Mah-Jong tout en roulant.

Ces produits font toujours du bruit au moment de l'annonce mais il n'est pas impossible que les autorités chinoises tuent dans l'oeuf les idées les plus farfelues.

D'ailleurs, à ce sujet, ne blâmez pas les Chinois si vous pensez que Byton exagère, la compagnie est l'idée d'anciens cadres, designers et ingénieurs ayant travaillé chez des constructeurs européens. Ainsi, le designer en chef Benoît Jacob est l'ancien VP design chez BMW. Les principaux éléments chinois sont le capital et l'usine à bas coût. 

Le prototype du VUS M-Byte (sans l'écran géant) avait déjà été montré au CES de l'an dernier. On sait seulement qu'il y aura deux versions, censées avoir une autonomie de 400 km et 515 km respectivement. Le dévoilement de sa fiche technique complète et de son prix définitif est prévu pour l'été prochain; le prix de 45 000 $ US a été évoqué.




Recherche

la boite:1602537:box;tpl:auto_300_recherche.tpl:file;

Nouvelles les plus populaires

 
image title
Fermer
image title
Fermer