Source ID:b215c8fbcca83859aec74a257cd65360; App Source:StoryBuilder

CES : le chien-robot qui guette le facteur

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Arcand
La Presse

Les facteurs se méfient toujours des chiens parce qu'ils n'ont pas envie de se faire arracher un bout de mollet. Depuis cette semaine au CES de Las Vegas, on sait qu'il existe des chiens qui pourraient leur arracher leurs jobs.

La navette autonome Continental peut déployer une meute... - image 1.0

Agrandir

La navette autonome Continental peut déployer une meute de chiens-robots livreurs. Image : Continental

L'équipementier allemand Continental cherche des usages supplémentaires pour sa navette urbaine Cube et il s'est allié avec le concepteur robotique allemand ANYbotics. Conti a diffusé cette semaine une photo d'une meute de chiens-robots ANYbotics débarquant d'une Cube et s'élançant en courrant dans toutes les directions pour aller livrer des paquets. Durant une démonstration au Consumer Electronics Show, un des robots à quatre pattes a même escaladé les marches d'une maison pour aller livrer son colis. 

Les petits chiens-robots d'ANYbotics sont moins terrifiants que les robots bipèdes et quadrupèdes de Boston Dynamics (voir plus bas), mais quand même, voir ces caninoïdes se déplacer sur leurs pattes électromécaniques est un peu énervant et la démonstration au CES est devenue plus bizarre encore quand la créature a en levé une et appuyé sur la sonnette de porte. Il a ensuite déposé le colis sur le perron.

Robots agiles bons grimpeurs d'escaliers

Les robots à pattes sont intéressants parce qu'ils sont capables de circuler dans des endroits très encombrés et de monter et descendre des escaliers.

Mais pour le moment, les facteurs et les livreurs ont plus de raisons de s'inquiéter du département de ressources humaines que des chiens-robots livreurs. En plus d'être chères, ces machines manquent encore d'autonomie et ne sont pas encore assez fiables pour menacer leurs emplois... quoique Boston Dynamics va bientôt commercialiser son robot quadruède SpotMini. Ce robot caninoïde («Spot», en anglais, est un nom de chien, en peu comme Fido en français) est proposé comme gardien de sécurité muni de caméras, mais il pourrait livrer des paquets et de grosses enveloppes sur de petites distances à l'intérieur. Cependant, comme tout ce que Boston Dynamics fait, SpotMini a surtout comme effet de faire peur aux humains (c'est une des raisons pourquoi Google a revendu Boston Dynamics). Il faudra du temps avant de pouvoir lancer ces chiens dans un bureau sans pétrifier de terreur le personnel humain.

Mais les concepteurs de robots travaillent aussi sur des robots à roues moins voyants et moins bruyants, qui ont plus l'air de mini-voitures ou de mini-chenillettes, et qui ont besoin de moins d'énergie pour se déplacer. Ceux-là pourraient apparaître bientôt dans nos rues et nos édifices.

Pour voir le robot SpotMini de Boston Dynamics, cliquez ici.

Pour voir SpotMini pratiquer sa danse du samedi soir, cliquez ici.




Recherche

la boite:1602537:box;tpl:auto_300_recherche.tpl:file;
image title
Fermer
image title
Fermer