Source ID:214e8b35586d35cd9917f4ab51c61810; App Source:StoryBuilder

La peur de l'auto autonome demeure élevée dans le public

Des lidars sur le toit d'une voiture autonome... (PHOTO FORD)

Agrandir

Des lidars sur le toit d'une voiture autonome expérimentale.

PHOTO FORD

La Presse

Les constructeurs dépensent des milliards dans la voiture autonome, mais sept personnes sur 10 ne veulent même pas s'approcher d'une auto qui se conduit toute seule.

Voilà le constat que fait aux États-Unis un autre sondage mesurant l'attitude du public envers la conduite autonome. 

Selon l'American Automobile Association (la cousine américaine du CAA-Québec), 71 % des répondants ont indiqué avoir «peur» de l'auto autonome. C'est un peu moins qu'il y a quelques mois, mais c'est 8 points de plus qu'à la fin de 2017.

Une image générée par ordinateur à partir des... (PHOTO WAYMO) - image 2.0

Agrandir

Une image générée par ordinateur à partir des données lidar d'une voiture autonome Waymo.

PHOTO WAYMO

La méfiance du public n'est pas nouvelle mais la persistance du sentiment généralement négatif envers cette technologie mérite d'être soulignée. Par exemple, le sondage de l'an dernier, qui avait révélé que 73 % des répondants éprouvaient de l'«anxiété» face à la conduite autonome, notent les responsables du sondage.

L'AAA souligne que les accidents mortels impliquant des voitures fonctionnant en mode semi-autonome ont un effet sur les perceptions. Ainsi, le sondage annuel 2018 avait été fait dans les semaines suivant un accident où un véhicule autonome Uber a renversé et tué une piétonne en Arizona.

De même, le sondage de cette année paraît quelques semaines après un accident mortel en Floride impliquant un Modèle S et un camion-remorque (un accident ayant bizarrement de grandes ressemblances avec une collision mortelle survenue en Floride, également, en mai 2017). 

L'AAA note tout de même que les Américains font plus confiance aux aides à la conduite plus générales comme le freinage automatique d'urgence, le stationnement parallèle assisté, le régulateur de vitesse adaptif ou le dispositif de maintien dans la voie (des technologies sur lesquelles la conduite autonome est bâtie). 

L'AAA note que les gens qui ont ces options sont 68 % plus susceptibles de leur faire confiance que ceux qui n'en ont pas à bord de leurs voitures.

Cela pourrait indiquer que la crainte pourrait diminuer avec l'usage et la familiarité, à mesure que la conduite autonome se répandra et deviendra plus complète.

Pour consulter le communiqué de l'AAA, cliquez ici.




Recherche

la boite:1602537:box;tpl:auto_300_recherche.tpl:file;

Nouvelles les plus populaires

 
image title
Fermer
image title
Fermer