Source ID:4298935; App Source:MVtoAUTO

Partage de la route: il est primordial d'évaluer ses distances

Si le motocycliste peut voir le conducteur directement... (Photo fournie par Ford)

Agrandir

Si le motocycliste peut voir le conducteur directement dans l'habitacle ou dans le miroir latéral du véhicule automobile, c'est que le positionnement du motocycliste est adéquat puisqu'il s'assure d'être vu.

Photo fournie par Ford

CAA-Québec
La Presse

La manière la plus efficace de déterminer la bonne distance entre les usagers de la route, qu'ils soient à moto ou en auto, est de compter les secondes.

Un minimum de trois secondes entre chaque véhicule doit être observé. De plus, comme le prévoit l'article 335 du Code de la sécurité routière portant sur le sujet, la vitesse, le flot de circulation, les conditions climatiques et l'état de la chaussée sont tous des facteurs qui doivent être pris en considération afin de déterminer la distance prudente et raisonnable à adopter.

En somme, la clé d'une conduite sécuritaire demeure l'anticipation! Et la meilleure façon d'anticiper réside dans le temps de réaction pour prendre LA bonne décision.

Se positionner à moto - Le positionnement sur la chaussée pour un motocycliste est un élément crucial. Puisque les motocyclistes sont par définition moins visibles sur la route de par leur taille, ils doivent occuper le tiers gauche de la voie de circulation afin de s'assurer d'être bien vus par les automobilistes. Ce positionnement permet d'éviter les fameux angles morts du véhicule qui précède et assure aussi une meilleure visibilité des automobilistes qui circulent en sens inverse. Par ailleurs, les motocyclistes qui circulent en groupe de deux ou plus doivent adopter une formation en zigzag, comme l'indique l'article 483 du Code.

Établir un contact visuel - Sur une ligne d'arrêt à voie multiple, le motocycliste doit être en mesure d'établir un contact visuel avec l'automobiliste présent à ses côtés afin de s'assurer de ne pas se retrouver dans l'angle mort de ce dernier. Si le motocycliste peut voir le conducteur directement dans l'habitacle ou dans le miroir latéral du véhicule automobile, c'est que le positionnement du motocycliste est adéquat puisqu'il s'assure d'être vu. Il minimise ainsi le risque d'une collision à une intersection au moment d'un virage à gauche, par exemple.

Les secondes - Il faut aussi savoir qu'une motocyclette a la possibilité de freiner sur une distance beaucoup plus courte qu'un véhicule automobile. Donc, lorsqu'une motocyclette se retrouve devant, l'automobiliste derrière aura davantage intérêt à conserver une distance plus importante afin de pouvoir anticiper un freinage brusque. Et pour établir cet intervalle, rien de plus simple! Choisissez un point de repère en bordure de la route (exemple: un lampadaire ou un arbre) et, lorsque le véhicule qui précède atteint ce point de repère, comptez les secondes nécessaires pour que votre véhicule parvienne à cet endroit. Si cet écart se situe sous les trois secondes, c'est que vous suivez de trop près!

Pour en apprendre davantage sur le partage de la route, consultez les nouvelles sur le site caaquebec.com

.




Recherche

la boite:1602537:box;tpl:auto_300_recherche.tpl:file;

Nouvelles les plus populaires

 
image title
Fermer
image title
Fermer