Source ID:4354924; App Source:MVtoAUTO

Le chauffe-moteur, un allié contre le froid

Il est possible d'ajouter un chauffe-moteur à presque... (Photo Pierre McCann, archives La Presse)

Agrandir

Il est possible d'ajouter un chauffe-moteur à presque tous les véhicules moyennant une somme variant de 40$ à 150$, selon le type de voiture.

Photo Pierre McCann, archives La Presse

CAA-Québec
La Presse

Le chauffe-moteur est un outil efficace pour affronter l'hiver et pour diminuer la consommation d'énergie. Une étude de CAA-Québec, menée en collaboration avec l'Agence de l'efficacité énergétique du Québec, démontre qu'en plus de réduire la facture de carburant, il permet à l'habitacle d'un véhicule de se réchauffer jusqu'à 40% plus rapidement que celui d'un véhicule non branché, par une température moyenne de -10 °C. Des bénéfices considérables pour la voiture et son conducteur.

Pour en arriver à déterminer les bienfaits d'un chauffe-moteur, CAA-Québec a mené une série de tests sur cinq véhicules de différentes catégories: sous-compacte, compacte, véhicule utilitaire et hybride.

Pendant plusieurs semaines au cours de l'hiver 2009, où la température a oscillé entre 0 °C et -22 °C, ces «volontaires» ont été soumis aux rigueurs de l'hiver d'abord avec, puis sans l'utilisation d'un chauffe-moteur. Conclusion: des économies de carburant bien réelles allant jusqu'à 15% et même plus pour une voiture qui parcourt moins de 20 km.

Des bénéfices évidents...

Cette étude confirme que les gains obtenus profitent non seulement à la voiture et à son conducteur, mais aussi à l'environnement. En augmentant la température du liquide de refroidissement ou de l'huile à moteur, selon le type d'appareil utilisé, le chauffe-moteur permet de faciliter le démarrage par temps froid et le réchauffement de l'habitacle, ce qui contribue en plus à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Ainsi, grâce aux tests menés sur dynamomètre en laboratoire, on constate qu'une voiture branchée émet au démarrage 15 fois moins d'hydrocarbures, six fois moins de monoxyde de carbone et quatre fois moins d'oxyde d'azote que si elle n'était pas munie d'un chauffe-moteur.

Si 100 000 personnes branchent leur véhicule une seule fois pendant trois heures, l'économie de carburant représente l'équivalent d'un camion-citerne (50 000 litres) d'essence. Étant donné la rigueur de nos hivers, imaginez les effets bénéfiques à long terme si tous ceux et celles qui peuvent brancher leur véhicule faisaient ce simple geste pendant la période hivernale!

Utiliser un chauffe-moteur a aussi des bienfaits pour le véhicule lui-même, puisqu'il facilite le démarrage à froid par temps froid. Le groupe moteur bénéficie ainsi d'une température idéale afin d'enclencher un démarrage qui préserve ses composants. De plus, il est évident que la batterie fonctionne alors dans des conditions beaucoup plus favorables et qu'elle est moins sollicitée.

... à peu de frais

Lors de l'étude, les véhicules branchés seulement trois heures avant le démarrage ont permis de limiter les coûts en électricité, de 10$ à 25$ selon le modèle de voiture, au cours d'une période hivernale de 112 jours. Pour la période visée, les économies nettes de carburant ont été de 20$ à plus de 40$.

Il faut savoir que plusieurs constructeurs équipent leurs véhicules d'un chauffe-moteur directement sur la chaîne d'assemblage. Toutefois, pour ceux qui n'en possèdent pas, il est possible d'ajouter cet élément à presque tous les véhicules moyennant une somme variant de 40$ à 150$, selon le type de voiture.

Et le démarreur à distance?

Le chauffe-moteur et le démarreur à distance ne font pas du tout le même travail. Le chauffe-moteur réchauffe les composants avant le démarrage, donc il permet d'obtenir de l'air chaud dans l'habitacle beaucoup plus rapidement. Le seul avantage qu'offre le démarreur à distance est d'éviter au conducteur de se déplacer afin de démarrer un véhicule dont les composants n'auront pas été préalablement réchauffés... Il ne procure donc aucun bénéfice pour l'environnement, le conducteur ou son portefeuille.

En résumé, il faut considérer le chauffe-moteur comme un allié des plus importants pour protéger le véhicule et ses composants puisqu'il assure un meilleur démarrage tout en minimisant l'impact des températures froides à long terme sur le moteur. Si vous magasinez un véhicule neuf, négociez l'installation d'un chauffe-moteur au moment de l'achat: il s'agit d'une plus-value certaine pour votre investissement.

PENSEZ-Y!

Afin de maximiser l'utilisation du chauffe-moteur et de minimiser les coûts en électricité, CAA-Québec vous rappelle qu'il est recommandé de brancher votre véhicule lorsque la température est de -5 °C ou moins et d'utiliser une minuterie puisque seulement trois heures suffisent à réchauffer les composants du moteur.




Recherche

la boite:1602537:box;tpl:auto_300_recherche.tpl:file;

Nouvelles les plus populaires

 
image title
Fermer
image title
Fermer