Q. Je possède une Yaris 2007 qui, malgré ses excellents services en période estivale, ne peut toutefois pas me garantir sécurité et stabilité en hiver. J’aimerais donc changer de véhicule et je me questionne sur les VUS de moins de 40 000 $. Il faut savoir que je fais un aller-retour de 300 km par jour pour me rendre au travail, et ce, sur chemin de campagne, autoroute et route numérotée. J’ai donc besoin d’un véhicule avec rouage intégral qui consomme, dans le meilleur des mondes, peu d’essence. La Mazda CX-5 GT reçoit plusieurs commentaires positifs par rapport à ce que je recherche… Aussi, en plus de me questionner sur le choix du véhicule, je m’interroge sur la location par rapport à l’achat. Qu’en pensez-vous ?

— Nathalie G.

Éric LeFrançois Éric LeFrançois
Collaboration spéciale

R. Il s’agit d’un très bon choix dans la catégorie, et si la performance à tout crin n’est pas un facteur déterminant pour vous, pourquoi ne pas opter pour une version moins performante équipée d’un moteur moins puissant, certes, mais plus économique à la pompe ? Quant aux deux modes de financement, votre utilisation dicte un achat plutôt qu’une location.

OUI ÉRIC, IL FAUT LAVER L'AUTO DURANT L'HIVER

Q. Ma voiture est fin prête pour l’hiver. J’aimerais savoir s’il est nécessaire de laver son véhicule durant cette période de l’année et si vous avez des recommandations particulières.

— Éric A.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE

Cette croûte de sel et de saletés se forme aussi sous la voiture et les puits de roues.

R. Oui, il est nécessaire de faire laver son auto l’hiver. Cela permet de débarrasser la carrosserie des particules et autres agents qui y adhèrent et qui risquent de l’endommager sérieusement. Naturellement, le plaisir de voir la carrosserie briller, même sous les rayons blafards du soleil, sera de courte durée, car la gadoue et les abrasifs s’empresseront de gâcher la fête au bout de quelques kilomètres. Il n’est donc pas nécessaire de s’attarder inutilement à faire reluire les panneaux de carrosserie.

Par contre, il s’avère impératif d’asperger généreusement le châssis et les puits de roue. Et d’accorder beaucoup d’attention à la période de séchage. Voilà pourquoi il est préférable de favoriser les établissements qui font le lavage à la main plutôt que les portiques de lavage automatique.

LA BONNE POINTURE

Q. J’ai récemment acquis une Audi Q8 2019. Celle-ci est chaussée de pneus de 22 pouces. Est-ce vraiment raisonnable de circuler avec des pneumatiques d’hiver de même taille ? Avez-vous d’autres suggestions ?

— Daniel C.

PHOTO AUDI

Ce pneu d'été de 22 pouces se remplace avantageusement par un 19 pouces d'hiver. Mais on sacrifie un peu de longévité.

R. Plusieurs constructeurs proposent des pneus d’hiver de 22 pouces, mais les quantités sont très limitées. Vous pourriez considérer alors des pneus plus petits (des 19 pouces, par exemple). Ceux-ci offriront un dégagement accru des parois intérieures des ailes, des économies budgétaires et une meilleure performance dans certaines circonstances. Des pneus plus étroits, avec des flancs plus hauts et un plus petit diamètre se faufileront plus facilement à travers la couche de neige et vous offriront une meilleure motricité. Autre avantage : un pneu étroit sera moins bruyant qu’un pneu large de même modèle. Cela dit, les pneus plus étroits ne sont pas pour autant la panacée : ils ont aussi leurs désavantages. Logiquement, les dimensions plus étroites ont une durée de vie moindre, car elles contiennent moins de gomme.

BIEN CHOISIR L'AUTO ET APPRENDRE LA CONDUITE D'HIVER

Q. Mon garçon de 18 ans aimerait s’acheter une auto, mais ses moyens financiers sont limités. En raison des quatre roues motrices et de la fiabilité reconnue des véhicules Subaru, nous avons pensé l’aider à acheter une Impreza d’occasion, si nous pouvons en trouver une abordable. De même, ma fille (29 ans), qui a un enfant de 7 ans, conduit actuellement une Kia Soul. Elle l’aime bien, mais la trouve glissante en hiver. Elle aimerait acheter une petite auto avec quatre roues motrices, car elle apprécie ma Forester en hiver sur des chaussées enneigées. Que pensez-vous de l’Impreza ? Avez-vous d’autres véhicules à nous suggérer ? Aussi, que pensez-vous des cours de conduite hivernale donnés par les écoles de conduite ? Nous aimerions offrir un cours à notre fils et peut-être aussi à notre fille.

— Maryse

PHOTO SUBARU

l'Impreza est un bon choix, mais faites-la inspecter avant de l'acheter.

R. L’Impreza représente un choix avisé. La fiabilité générale est bonne, mais une inspection en règle s’impose pour vérifier notamment l’état du châssis (corrosion), de la boîte de vitesse et du moteur (consommation d’huile). Quant au cours de conduite, nous vous recommandons Mécaglisse, à Notre-Dame-de-la-Merci (100 km au nord de Montréal) pour la qualité de son enseignement.

UNE VOITURE QUE L'HIVER N'AIME PAS

Q. Je voudrais savoir quelle voiture d'occasion me procurer pour un usage quotidien. J’hésite entre une Mazda RX-8, une BMW 323 et une Infiniti G.

— Christian L.

R. Vous devriez éliminer sur-le-champ la Mazda RX-8. La fiabilité de son moteur est problématique, sa protection contre la rouille est inefficace et, enfin, son comportement en hiver est délicat en raison du manque de couple à bas régime et de sa faible garde au sol.

SAISIE D'ÉCRAN YOUTUBE

Avec sa garde au sol basse, la RX-8, il ne faut pas sortir avant que la voirie ait déneigé les rues.

La BMW représente un bon choix pour peu que vous optiez pour une occasion certifiée (les pièces et les entretiens sont coûteux) dotée du rouage intégral.

Si vous optez pour une Infiniti G, il faut aussi que ce soit un modèle à rouage intégral. Celle-ci mérite votre considération en raison de sa fiabilité éprouvée et du coût plus abordable des pièces de remplacement.

PHOTO LEXUS FRANCE

L'Infiniti G lors d'essais grand public dans les Alpes françaises.

UN 7-PLACES POUR LE SKI EN FAMILLE

Q. Je suis propriétaire d’un Volvo XC 90 2006. De plus en plus de dépenses importantes s’accumulent. C’est l’auto principale de la famille et nous skions, donc la fiabilité est nécessaire. Je crois que le temps est venu de changer de véhicule. Nous avons besoin de sept places et de pouvoir remorquer 5000 lb de façon occasionnelle. Nous recherchons un véhicule avec les quatre roues motrices. Finalement, nous parcourons en moyenne 25 000 km par année. Quel serait le meilleur achat pour nous ? Rapport qualité-prix, neuf ou occasion…

— Danielle V.

PHOTO PINTEREST

Le Honda Pilot est un véhicule éprouvé.

R. Les valeurs sûres qui correspondent actuellement à vos exigences sont le Honda Pilot et le Volkswagen Atlas, deux véhicules éprouvés. Ces véhicules offrent des configurations de sept ou huit places et sont en mesure de tracter la charge requise. Vous pourriez également considérer le Hyundai Palisade ou encore le Kia Telluride. Ces derniers offrent des garanties plus étoffées, mais leur valeur résiduelle demeure moins élevée que celle de Honda et Volkswagen.