Q. Je conduis une Volkswagen Passat 2016 que je dois bientôt changer. Je pense à une Alfa Romeo, mais j’ai un doute sur leur fiabilité. Pouvez-vous m’éclairer ?

– Paul P.

Éric LeFrançois Éric LeFrançois
Collaboration spéciale

R. Voilà un choix de cœur plus que de raison. Cette berline est sans doute la plus agréable à conduire de sa catégorie. Une auto très caractérielle, mais qui comporte plusieurs faiblesses en matière de confort, d’ergonomie et de qualité (commandes fragiles). En raison de la faible diffusion de ce modèle, difficile d’y voir clair quant à sa fiabilité. Cela dit, selon un certain nombre de propriétaires contactés, la fiabilité générale est bonne, mais plusieurs interventions du service après-vente sont nécessaires pour corriger des dysfonctionnements mineurs. La qualité des techniciens du concessionnaire importe ici et vous devez tenir compte de cet aspect. En outre, avec la crise de la COVID-19 et la situation critique en Italie, il est possible que la disponibilité des pièces de remplacement pose problème momentanément.

POUR FAIRE FACE À LA CRISE

Q. Ma fille a fait une location de voiture en janvier dernier. Ses revenus étant à la baisse, comme bien d’autres, croyez-vous que les prêteurs vont annoncer des mesures comme les banques pour le paiement d’hypothèque ?

— S. Beaulieu

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Plusieurs personnes ont vu leur revenu diminuer avec la crise de la COVID-19. 

R. Au moment d’écrire ces lignes, aucune institution financière n’a annoncé de pareilles mesures. Cela dit, il y a fort à parier que toutes feront preuve de compréhension dans les circonstances actuelles.

APRÈS PÂQUES

Q. Je songeais à changer ma voiture tôt ce printemps. Et j’y pense encore très sérieusement. Étant donné la situation présente, y a-t-il un avantage financier pour le consommateur à se procurer un nouveau véhicule actuellement ? Est-ce que les concessionnaires sont plus ouverts aux négociations ? Mon choix se tourne vers un Lexus ES 300 H 2020, en remplacement de ma Camry hybride 2013 !

— André Deschênes

PHOTO FOURNIE PAR LEXUS

Un Lexus ES 300 H

R. Au moment d’écrire ces lignes, les concessionnaires (service vente) – comme bien d’autres entreprises jugées non essentielles – sont temporairement fermés, et ce, jusqu’au 13 avril, pour peu que le gouvernement autorise leur réouverture. Rien n’est certain. Cela dit, plusieurs constructeurs préparent déjà des formules de promotion pour relancer leur industrie, une fois que la crise se trouvera dans le rétroviseur. Enfin, quant au véhicule convoité, c’est un bon choix.

LES BOSSES ATTENDRONT

Q. Qu’en est-il des ateliers de mécanique et ateliers de carrosserie ? Sont-ils opérationnels ? Répondent-ils aux demandes des assureurs pour leurs clients ?

— Marc Robert

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Les ateliers de carrosserie ne figurent pas sur la liste des entreprises essentielles du gouvernement du Québec.

R. Les ateliers de carrosserie ne figurent pas sur la liste des entreprises essentielles du gouvernement du Québec. Et même si elles y étaient, celles-ci auraient beaucoup de mal à demeurer en activité en raison de la fermeture de plusieurs fournisseurs extérieurs (matériel, peinture, recycleur, pièces détachées, etc.). Les assureurs sont parfaitement conscients de la situation.