Q. Ma mère possède une Toyota Tercel 1999 avec 39 000 km au compteur et toujours stationnée dans un garage chauffé. Elle ne conduira plus et elle s’en servait uniquement en ville. Est-ce que ça vaut la peine que je la reprenne et que j’y investisse, pneus, batterie, amortisseurs, ou est-ce que je serais mieux de la vendre ? Je suis à la retraite et je parcours moins de 5000 km par année.

– Anne-Marie

Éric LeFrançois Éric LeFrançois
Collaboration spéciale

R. Vraiment navré pour votre mère. Cela dit, ce véhicule ne vaut pas la dépense, et ce, malgré son faible kilométrage. La revendre ? Oui, mais sa valeur marchande est pratiquement nulle. Dans ce cas, si ce véhicule est en bon état de marche et ne nécessite aucune dépense importante liée à son bon fonctionnement, vous pourriez l’utiliser pour votre usage personnel. Mais avant tout, pour votre sécurité et celle des autres usagers de la route, mieux vaut la faire inspecter par un technicien qualifié pour avoir un bilan complet sur son état. Il vous sera alors possible de prendre une décision plus éclairée.

LA FAMILLE GRANDIT

Q. Ma conjointe et moi attendons un troisième enfant. Je dois donc changer ma Volkswagen GTI pour un véhicule sept-passagers. Il est difficile de m’imaginer dans une fourgonnette, alors nous optons plus pour un VUS sept places. Nous hésitons entre le Volkswagen Atlas (Highline ou Execline) et le Subaru Ascent (Limited ou Premium). Il s’agirait d’un achat financé sur environ six ans, selon les conditions de financement. Les deux véhicules varient entre 40 000 $ et 50 000 $. Nous voulons un véhicule fiable, performant et agréable à conduire. De plus, je conserve généralement mes véhicules plus de huit ans, alors la durabilité (prix des réparations) est aussi importante.

— Mina M.

PHOTO FOURNIE PAR SUBARU

Le Subaru Ascent

R. Dans un premier temps, nous vous suggérons de lire notre banc d’essai de cette semaine. Dans un deuxième temps, entre les deux véhicules convoités, nous vous suggérons l’Ascent plus que l’Atlas en raison de son agrément de conduite et de sa qualité générale. Toutefois, considérant la durée de votre financement et la durabilité recherchée, nous vous suggérons également de tenir compte du Pilot de Honda ou encore du Highlander de Toyota.

UN BON CHOIX

Q. J’aimerais me procurer une Volvo V60 T6 2015. Celle-ci affiche 72 000 km au compteur. Est-ce un bon choix ? Dois-je me méfier de quelque chose ?

— Louis C.

PHOTO FOURNIE PAR VOLVO

Une Volvo V60

R. Un véhicule polyvalent, agréable, mais qui doit impérativement faire l’objet d’une inspection minutieuse avant l’achat. En outre, dans ce cas-ci, il importe de songer très sérieusement à une garantie prolongée. Plusieurs pièces sont coûteuses.

ESSENTIEL ? PAS VRAIMENT

Q. Nous voulons acheter un VUS pour les grands voyages au chalet familial (trois ou quatre fois par année Montréal-Amqui) avec deux grands enfants et un très gros chien. Nous hésitons entre un Mitsubishi Outlander V6 (2012-2013, parce qu’avec la génération suivante, nous trouvons que l’agrément de conduite est moins intéressant) et un Kia Sorento V6. Nous ne sommes pas très gadget et notre budget est d’au maximum 15 000 $.

— N. Dupuis

PHOTO FOURNIE PAR MITSUBISHI

Un Mitsubishi Outlander PHEV 2018

R. Pourquoi vous offrir un véhicule encombrant et parfois énergivore pour trois ou quatre sorties par année ? Pourquoi ne pas le louer à court terme auprès d’une agence de location ? Voilà une solution plus intéressante (écologiquement et financièrement) que de débourser 15 000 $ pour l’achat d’un véhicule qui ne correspond sans doute pas à vos besoins quotidiens.