La législation chinoise en faveur des véhicules zéro émission a fait renaître l’intérêt envers l’hydrogène chez Audi, qui veut se positionner comme le centre d’excellence du groupe Volkswagen en matière de véhicules alimentés par une pile à hydrogène.

La Presse

De la même façon qu’on a pu voir le programme e-tron donner naissance à un premier VUS tout électrique cette année, Audi mettra donc en place un programme similaire, appelé h-tron, dont l’un des objectifs est de produire un premier véhicule à pile à combustible au plus tard en 2021. Ce véhicule sera initialement destiné au marché chinois, précise le groupe d’Ingolstadt, en Allemagne.

Le mois dernier, Pékin a annoncé une série de mesures afin de s’assurer qu’elle compterait 100 000 véhicules alimentés à l’hydrogène sur ses routes au plus tard en 2025. Audi, qui vend un véhicule sur trois en Chine, espère que cet investissement en fera un leader dans ce marché.