Source ID:30ffe443642a361e9760adce4b02aa6c; App Source:StoryBuilder

Pénurie annoncée de véhicules électriques

Des modèles comme le Kona Electric (notre photo)... (PHOTO FOURNIE PAR HYUNDAI MOTOR CORP)

Agrandir

Des modèles comme le Kona Electric (notre photo) chez Hyundai et la Leaf Plus chez Nissan sont parmi les plus demandés. Pour en acquérir un, il faudra être patient.

PHOTO FOURNIE PAR HYUNDAI MOTOR CORP

Alain McKenna

Collaboration spéciale

La Presse

L'entrée en vigueur au début du mois de mai du programme d'aide fédérale pouvant atteindre 5000 $ à l'achat d'un véhicule électrique aura eu l'effet escompté en stimulant la demande. Il reste maintenant à stimuler l'offre...

En évitant d'annoncer les détails de son aide à l'achat d'un véhicule électrique plus tôt au cours de l'hiver, Ottawa a mené plusieurs acheteurs à attendre d'en savoir plus avant de mettre la main au volant d'un véhicule neuf. Depuis le 1er mai, ces acheteurs peuvent enfin profiter d'une aide allant jusqu'à 5000 $ sur certains modèles, qui s'ajoute à l'aide provinciale de 8000 $ déjà en place au Québec.

Une Chevrolet Bolt.... (PHOTO REBECCA COOK, REUTERS) - image 2.0

Agrandir

Une Chevrolet Bolt.

PHOTO REBECCA COOK, REUTERS

Ce « déplacement » de la demande crée un engouement face auquel plusieurs constructeurs sont aujourd'hui pris au dépourvu, constate Catherine Korgas, vice-présidente de la firme de consultation montréalaise Marcon.

« Plusieurs constructeurs à qui on a parlé se demandent aujourd'hui s'ils pourront suffire à la demande. Certains d'entre eux avaient prévu la situation, mais pas tous. »

- Catherine Korgas, vice-présidente de la firme de consultation montréalaise Marcon

Ou alors, l'idée de livrer un plus grand nombre de véhicules au Québec et en Colombie-Britannique, les deux marchés les plus chauds au pays en matière d'autos électriques, n'a pas été approuvée par des constructeurs qui gèrent souvent leurs stocks à l'échelle mondiale.

Une Tesla dans le stationnement d'une boutique Tesla... (PHOTO DAVID ZALUBOWSKI, AP) - image 3.0

Agrandir

Une Tesla dans le stationnement d'une boutique Tesla aux États-Unis. Les voitures électriques ne restent pas longtemps dans les concessions au Québec et en Colombie-Britannique.

PHOTO DAVID ZALUBOWSKI, AP

Résultat : les modèles qui ont droit à l'aide complète des deux ordres de gouvernement risquent d'être en rupture de stock, s'ils ne le sont pas déjà. « Il y avait déjà des listes d'attente de plusieurs semaines ou plusieurs mois avant l'arrivée de l'aide fédérale, et ça risque de se prolonger », prévient Mme Korgas.

Une pénurie anticipée par Ottawa ?

Des modèles comme le Kona Electric chez Hyundai et la Leaf Plus chez Nissan, dont l'autonomie passe de 240 à 380 km par charge, sont parmi les plus demandés. Pour en acquérir un, il faudra être patient. « On a constaté une hausse de la demande après l'annonce du programme d'aide fédérale. La Leaf Plus arrive en quantité limitée au pays, mais pour la Leaf de base, on a de bons stocks partout au pays », explique Claudianne Godin, porte-parole de Nissan Canada.

La Leaf 2019 lors de sa présentation en... (PHOTO KOJI SASAHARA, AP) - image 4.0

Agrandir

La Leaf 2019 lors de sa présentation en janvier dernier au Japon.

PHOTO KOJI SASAHARA, AP

Au Québec et en Colombie-Britannique, la part des véhicules électriques est en hausse prononcée. À la fin de 2018, elle représentait respectivement 9,8 % et 15,4 % des ventes provinciales de véhicules neufs, selon la firme spécialisée FleetCarma. Malgré ces pourcentages élevés, la Californie, la Chine et certains pays d'Europe s'avèrent tout de même des destinations plus prisées des grands constructeurs. Cela complique la tâche des détaillants locaux. « On a des appels tous les mois avec Nissan Global, ça peut changer d'un mois à l'autre », ajoute Mme Godin.

Une BMW i3 électrique et un scooter électrique... (PHOTO TOBIAS SCHWARZ, AFP) - image 5.0

Agrandir

Une BMW i3 électrique et un scooter électrique C Évolution au Salon de l'auto de Francfort en 2017.

PHOTO TOBIAS SCHWARZ, AFP

Dans son budget 2019, le gouvernement fédéral semble avoir prévu la situation, puisqu'il a réservé une somme de 5 millions de dollars qui servira à inciter les groupes automobiles mondiaux à mettre le Canada au haut de leur liste de priorités en matière d'électrification.

« Ottawa a créé la demande, mais doit maintenant stimuler l'offre. »

- Pierre Ducharme, président de Marcon

« Ça risque d'être difficile, car les constructeurs sont généralement lents à réagir et doivent déjà se conformer à des exigences légales dans certains marchés, comme la Californie, qui leur imposent des seuils minimaux à respecter », ajoute M. Ducharme.

Au moins, conclut l'expert en management, la mesure d'Ottawa de limiter son aide de 5000 $ aux véhicules coûtant moins de 45 000 $ en version de base aura eu l'effet escompté, car certaines marques ont ajusté le prix de leurs modèles à la baisse. Il reste désormais à hausser leurs stocks...




Recherche

la boite:1602537:box;tpl:auto_300_recherche.tpl:file;
image title
Fermer
image title
Fermer