C’est dans le stationnement de l’hôtel Fermont, à 1227 km au nord de Montréal, qu’on trouve la station de recharge publique la plus au nord de la province.

Alain McKenna Alain McKenna
Collaboration spéciale

Seule une autre borne publique répertoriée à Yellowknife, dans les Territoires du Nord-Ouest, est plus près du cercle arctique que celle-ci, qui attire quand même les touristes puisqu’elle représente « le bout de la route » au Québec, pour les propriétaires de véhicules électriques.

Un événement

Leslie Gervais, propriétaire de l’hôtel qui occupe une partie du fameux mur-écran de cette petite ville minière de la Côte-Nord, se rappelle l’inauguration de cette borne appartenant au réseau public du Circuit électrique d’Hydro-Québec.

PHOTO LA PRESSE

La station de recharge publique de Fermont marque l'extrémité Nord de l'électrification automobile.

« Ils en ont fait un événement puisque ça symbolisait le fait qu’il était possible d’aller aussi loin que ça vers le nord avec une voiture électrique », se souvient-elle. 

Pour atteindre Fermont, il y a quelques arrêts obligés en route.

Les bornes publiques se trouvent facilement jusqu’à Baie-Comeau, mais les deux suivantes sont à Manic-Cinq, 200 km plus loin, puis à Relais-Gabriel, encore 100 km plus loin sur la route 389.

Il faut ensuite parcourir 250 km de plus pour finalement atteindre Fermont.