(Ottawa) Le ministre des Transports du Canada, Marc Garneau, rapporte que plus de 14 000 achats ou locations ont été effectués à ce jour dans le cadre du programme Incitatifs pour l’achat de véhicules zéro émission, lancé le 1er mai dernier.

La Presse canadienne

Le ministre précise que cela représente une réduction estimée de 36 000 tonnes d’émissions de gaz à effet de serre par année, soit 429 000 tonnes sur la durée de vie prévue de ces véhicules.

Les ventes de tous les véhicules zéro émission au Canada pour les six premiers mois de 2019 sont en hausse de 30 % par rapport à l’an dernier. Ces véhicules représentaient environ 3 % de tous les véhicules légers neufs vendus au cours du premier semestre de cette année, comparativement à environ 2 % pour la même période en 2018.

Pour être admissible au programme fédéral, un véhicule doit être un modèle de base dont le prix de détail suggéré par le constructeur est de moins de 45 000 $ pour les véhicules de tourisme dotés de six sièges ou moins, et de moins de 55 000 $ pour les véhicules dotés de sept sièges ou plus.

Pour les véhicules de six sièges ou moins, les modèles à prix supérieur de ces véhicules sont admissibles si le prix de détail final suggéré par le constructeur est de 55 000 $ ou moins.

Les Canadiens recevront un incitatif de 5000 $ s’ils achètent ou louent un véhicule électrique à batterie, un véhicule à pile à hydrogène ou un véhicule hybride rechargeable à autonomie plus longue.

Ceux qui achètent ou qui louent un véhicule hybride rechargeable à autonomie plus courte recevront un incitatif de 2500 $.