Si on se fie à l’intérêt qu’ils génèrent, les services de vélos et de trottinettes en libre-service comme JUMP et Lime ne sont pas qu’un phénomène éphémère. Au moins cinq grandes marques d’automobiles lorgnent ce créneau émergent du marché tout aussi naissant de la mobilité urbaine électrifiée.

Alain McKenna Alain McKenna
Collaboration spéciale

Trottinette e-tron d’Audi

La gamme e-tron ne comprendra bientôt pas qu’un seul et unique VUS. La trottinette e-tron sera mise en marché l’an prochain, et promet de se démarquer «grâce à une conduite à une main permettant au pilote de voir autour de lui et d’envoyer la main». À 12 kg, elle peut atteindre une vitesse de pointe de 20 km/h, sur une distance de 20 km par charge. Elle peut évidemment se déplacer en ligne droite, mais elle a été conçue de manière à rappeler le comportement d’une planche à roulettes, ou même d’une planche de surf, puisqu’elle serait particulièrement maniable dans les slaloms, pratique pour éviter les collisions sur les trottoirs urbains auxquels elle est manifestement destinée.

Prix de détail : 2000 euros (3000 $).

L’E-Scooter de BMW

PHOTO FOURNIE PAR BMW

L’E-Scooter de BMW

La filiale Lifestyle du groupe bavarois a confirmé la commercialisation d’une gamme de trois trottinettes électriques conçues conjointement avec la firme allemande Micro Mobility avant la fin de septembre. Elle comprend un modèle pour enfants et un modèle pliable portatif, ainsi qu’une version électrique présentée comme «le moyen de transport au quotidien par excellence». Cet E-Scooter pèse 9 kg et est un peu plus compact qu’une trottinette Lime, disons. Sa fiche technique est aussi plus modeste: un moteur de 150 watts et une pile au lithium promettent une autonomie de 12 km et une vitesse de pointe de 20 km/h. Des feux à DEL s’illuminent au besoin, notamment au freinage. L’E-Scooter n’est toutefois pas donné: 1200 $.

Le Super Cruiser de Ford

PHOTO FOURNIE PAR FORD

Le Super Cruiser de Ford

Le Super Cruiser ne serait rien de moins que «le prolongement de la vision d’Henry Ford» qui consiste à créer «des produits qui rendent le monde meilleur». Conçu par un designer du fabricant de vélos électriques Pedego, le Super Cruiser joue la carte du confort avant tout. Un moteur de 500 watts permet de faire bondir la bête de 0 à 32 km/h sans réellement forcer, et s’opère indépendamment du pédalier à l’aide d’un levier logé sur la poignée droite. Le dérailleur à sept rapports se contrôle de la main gauche. Ford propose un choix de deux batteries de 10 et 15 ampères-heures (48 V), bonnes pour une autonomie pouvant atteindre 50 kilomètres par charge.

Prix de détail: à partir de 4595 $.

La gamme Ariv de GM

PHOTO FOURNIE PAR GENERAL MOTORS

General Motors a lancé en début d’année les précommandes pour les vélos électriques Merge et Meld, qui composent une gamme baptisée Ariv.

General Motors a lancé en début d’année les précommandes pour les vélos électriques Merge et Meld, qui composent une gamme baptisée Ariv. Le premier est un vélo pliable comme ceux qui sont très populaires dans certaines villes européennes, tandis que l’autre garde une forme plus traditionnelle, mais tout de même compacte. «En jumelant nos talents automobile et cycliste, nous arrivons à une marque dont l’ADN est unique», promettait Hannah Parish, directrice du programme pour GM, avant de devenir directrice générale de Lyft pour la région de Toronto. Conçus à Oshawa, les deux vélos, dont la vitesse de pointe est de 25 km/h et l’autonomie est de 64 km, sont exclusifs au marché européen pour le moment, où ils se détaillent à partir de 2800 euros (4200 $).

La Streetmate de Volkswagen

PHOTO FOURNIE PAR VOLKSWAGEN

La Streetmate de Volkswagen

La Streetmate a été dévoilée à Genève en mars dernier et se présente comme une option de rechange à la voiture ou même aux transports en commun, en ville. Son format est plus costaud et rappelle le Geebee, de la firme sherbrookoise du même nom. Cela lui permet d’être plus stable à haute vitesse, laquelle plafonne à 45 km/h. Son autonomie est de 35 km. Détail intéressant: cette trottinette est munie d’un système de sécurité nécessitant le jumelage avec un téléphone intelligent par Bluetooth pour la déverrouiller. Reste à voir si et quand Volkswagen commercialisera la Streetmate, puisque rien n’a encore été formellement annoncé en ce sens par le groupe de Wolfsburg.