Une station-service qui vendait de l’essence depuis 1958 près de Washington a coupé le tuyau la connectant au pétrole : RS Automotive, de Tacoma Park, dans l’État du Maryland, a démonté ses pompes, exhumé son réservoir souterrain, et installé à la place un système de recharge rapide à 200 kW comprenant quatre bornes pouvant recharger autant de voitures en même temps. 

LA PRESSE

C’est la première fois aux États-Unis qu’une station-service fait la transition de l’essence à l’électricité, affirme sur son site internet la Maryland Energy Administration, qui a organisé une cérémonie marquant la réouverture de la station-service.

RS Automotive continuera de faire l’entretien mécanique des voitures conventionnelles, mais elle peut désormais faire tout l’entretien d’une voiture électrique, y compris changer le pack-batteries.

Il en avait plein le dos des pétrolières

Depeswar Doley, qui a acheté la station en 1997, a indiqué au Washington Post qu’il cherchait depuis quelque temps une excuse pour se débarrasser de l'essence, quand on l'a approché pour lui vendre des bornes. Il était frustré par le modèle d’affaires des pétrolières, qui imposent dans les contrats d’approvisionnement des clauses de renouvellement obligatoire si certaines cibles de vente ne sont pas atteintes.

Mais il dit qu'en fin de compte, c’est sa fille de 17 ans qui l’a convaincu. «Ma fille m’a dit : “Papa, il faut qu’on le fasse !” C’est une passionnée d’environnement et de Tesla et on l’a écoutée parce qu’elle fait partie de la nouvelle génération», a dit M. Doley au Washington Post.

M. Doley reconnaît que le modèle d’affaires électrique est encore très restreint et plein d’incertitudes : «On voit bien qu’il n’y a pas beaucoup de véhicules électriques sur la route», dit-il. Par ailleurs, une recharge à 80 % coûtera aux clients un peu plus de 5 dollars américains; ses revenus --et sa marge de profit-- seront maigres.

«Je ne m’attends pas à me mettre riche avec ça du jour au lendemain, mais c’est une bonne cause et c’est bon pour l’environnement.»

--Depeswar Doley, propriétaire de RS Automotive

PHOTO MARYLAND ENERGY ADMINISTRATION

Le propriétaire de la station-service électrique, Depeswar Doley, flanqué de ses employés, s'est adressé à la petite foule venue à l'inauguration de ses bornes de recharge.

Si son virage électrique est un échec commercial, il pourra toujours réinstaller des pompes, a dit M. Doley à la chaîne d'information financières CNBC.

Le bureau des immatriculations du Maryland dénombre environ 21 000 voitures électriques dans son registre et de nombreux taxis électriques roulent dans la ville voisine de Washington, selon CNBC.

Comme la recharge à 80 % prend entre 15 et 30 minutes, M. Doley a aménagé une sorte de salon où les gens pourront prendre un café et regarder la télé. 

Dans le quartier, certains commerçants se réjouissent de cela : «Ça va amener du nouveau monde, c’est bon pour le commerce», a dit au Washington Post le barbier de 64 ans Melvin Dawkes, qui oeuvre au Roland’s Unisex Barber Shop, situé non loin de RS Automotive. «Vingt minutes, c’est parfait pour une coupe de cheveux.»