Une usine de l’Ohio dont General Motors avait annoncé la fermeture définitive en 2018 a finalement trouvé un acheteur, plus tôt cette année, et servira finalement à assembler des camionnettes pleine grandeur à moteur électrique.

Alain McKenna Alain McKenna
Collaboration spéciale

Lordstown Motors, une start-up, a réussi cette acquisition grâce, entre autres, à un prêt de 40 millions US tout juste consenti… par GM elle-même.

En mettant la main sur l’usine de Lordstown, en Ohio, Lordstown Motors souhaite pouvoir mettre en production une camionnette tout électrique appelée Endurance.

Outre le coup de pouce financier de GM, la jeune pousse mise sur des gens d’expérience dans l’industrie provenant d’horizons aussi variés que Tesla, Volkswagen et la Formule 1. Ça devrait l’aider à réaliser son projet de camionnette dotée de quatre moteurs-roue, d’une autonomie d’un peu plus de 400 kilomètres.

Dans son entente de prêt à Lordstown Motors, GM se réserve le droit de racheter l’usine dans les six prochains mois. Le groupe américain a aussi le projet de construire une usine de batterie dans cette petite localité de l’Ohio, un investissement évalué à 3,2 milliards US.