(New York) Le groupe de logistique UPS a annoncé mercredi la commande de 10 000 camions électriques à l’entreprise britannique Arrival, ainsi qu’un partenariat avec l'entreprise en démarrage Waymo, une filiale de Google spécialisée dans les voitures autonomes.

Agence France-Presse

La collaboration entre UPS et Arrival comprend également un investissement minoritaire du groupe de livraison au sein de la firme technologique londonienne, dont le montant n’a pas été dévoilé.

UPS précise envisager des achats de camions électriques supplémentaires si les tests avec les premiers véhicules, qui seront déployés en Europe et en Amérique du Nord, s’avèrent concluants.

« Nous sommes conscients de la nécessité de travailler avec des partenaires autour du monde pour résoudre les problèmes d’embouteillage et de pollution pour nos clients et les communautés que nous servons », a expliqué Juan Perez, directeur des systèmes d’information et d’ingénierie chez UPS.

Cette annonce intervient quelques mois après des déclarations du patron d’Amazon Jeff Bezos, qui a indiqué que le géant du commerce en ligne allait acquérir 100 000 camionnettes électriques à la jeune entreprise américaine Rivian, dont les premières seront opérationnelles dès 2021.

Dans les prochaines semaines, UPS va par ailleurs utiliser des minifourgonnettes autonomes Chrysler Pacifica de Waymo pour transporter des colis entre des points de service UPS dans la région de Phoenix et un centre de tri UPS.

Le véhicule roulera sans chauffeur, mais un conducteur formé par Waymo sera à bord pour suivre son parcours et prendre le contrôle en cas d’urgence.

Waymo propose un service de « robotaxis », Waymo One Brand, depuis environ un an à Chandler, dans l’Arizona, État du sud-ouest des États-Unis.

La filiale de Google a annoncé la semaine dernière que ses voitures autonomes allaient également circuler au Texas et au Nouveau-Mexique.